Samedi, 29 Mai 2010 16:04

L'Orient-Hermès

Écrit par  Emilie Coutant

Un détour par Orient-Hermès, Voyages de Leila Menchari, une exposition à l'Institut du Monde Arabe qui célèbre le talent de la tunisienne Leïla Menchari, designer et créatrice des vitrines d’Hermès depuis 1978, en reproduisant autour d'un café maure central toutes ses plus belles installations. Pour l'occasion la décoratrice se fait conteuse: l'Afrique de Karen Blixen, l'Inde de Satyajit Ray, la Turquie des sultans ottomans, le Mexique de Maria Felix, entre autres, l'ont inspirés. Les décors sont stupéfiants de luxe et de poésie : Ah les moucharabieh de marbre, les carreaux d'Iznik, les meubles d'argent indiens, les animaux naturalisés de la savane africaine...

 

Iznik Orient Hermès

ombre de karen blixen Orient Hermès

Une véritable invitation au voyage, sur les pourtours de la méditerranée, et dans la splendide Afrique, une des sources d’inspiration primordiales de la créatrice. Une des vitrines nous amène sur les bords du fleuve Niger, où des animaux se désaltèrent paisiblement. "Evoquer le fleuve Niger est une manière de dire la nature, la puissance de l’eau, sa rareté parfois, sa violence aussi" écrit-elle dans le catalogue de l’exposition. Bien sur le cheval est mis à l'honneur dans un des décors rappelant à la fois l'atelier de sellerie, point de départ de la maison Hermès, le voyage et la chasse. "Tout est animal. Même les palmiers ont des allures d'oiseaux extraordinaires" estime la décoratrice

Au fil des vitrines, mille textures et couleurs s’offrent à l’œil des spectateurs. Baudelaire y retrouverait avec une ressemblance inouïe, les "meubles luisants, polis par les ans, […] les plus rares fleurs, les riches plafonds, la splendeur orientale..." de son invitation au voyage. Et nous on s'envole, on se laisse aller dans ce monde flamboyant, ces Orients mythiques, qui délient notre imaginaire et nous fait rêver d'ailleurs oniriques.

 

 Orient Hermès

 Orient Hermès

Plongée dans des univers si différents mais si séduisants, on se prends aussi à rêver devant les luxueuses productions de la maison Hermès qui intègrent ces décors. Mais l’exposition, ne se limite pas à cela. Elle est aussi un moyen de partir à la découverte des artisans tunisiens, si chers à la Leila Menchari. Avec cette exposition, « je voulais faire un pont entre les artisans et l’art », déclare-t-elle, « je voulais parler des artisans d’exception ». Alors, au fil de l’exposition, on rencontre Mohamed Lidarssa, l’artisan dinandier qui explique la signification de ses gravures. On admire le travail minutieux du maître mosaïste Mohamed Hedi Cochbati, venu d’El Jem, et on est subjugué par le travail effectué, patiemment, par le maître nattier, venu de Nabeul, qui tend les fils de soie orangés d'un foulard Hermès. Plus loin, un maître-sellier passionné explique l'assemblage des peaux à un couple de visiteurs En s'approchant l'on peut découvrir, au touché de ces cuirs, des sensations des plus exquises: une douceur divine, une épaisseur robuste, un tissu souple de qualité, une odeur d'ailleurs...

Si « la fantaisie existe par l'argumentation » comme le déclare l'artiste à son amie Jeanne Moreau dans un film projeté dans un espace dédié, cette exposition en est une belle synthèse.

 Orient Hermès

 Orient Hermès Institut du Monde Arabe

Jusqu'au 6 juin à l'Institut du Monde Arabe

1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed-V

Métro: Cardinal Lemoine ou Jussieu

Du mardi au dimanche 10h/18h

 

Laissez un commentaire

Credits: Website powered by Livod - Logo & Print by Agence Propaganda - Copyright © 2008 - 2015 Tendance Sociale.