Jeudi, 11 Février 2010 07:05

Good bye Alexander Mc Queen

Écrit par  Emilie Coutant

J'avais prévu de vous parler du dernier spot publicitaire de Puma, marque qui s'est éprise elle aussi de la "Chabal mania", et ce, pour célébrer la Saint Valentin, mais c'était sans compter sur la "terrible" nouvelle qui a frappé le monde de la mode cette après-midi (et qui m'a aussi sortie de la monotonie de l'autoroute): la disparition tragique d'Alexander Mc Queen. Ce créateur de mode londonien, ex-directeur artistique de Givenchy ayant lancé sa propre marque de pret-à-porter, avait également dessiné une collection de baskets Puma. Finalement l'emblème au fauve reste au centre de l'actualité...

Surnommé l'enfant terrible de la mode pour ses créations audacieuses et fantaisistes (influences gothiques, punk, fétichistes) et surtout pour ses défilés spectaculaires qui suscitaient souvent la controverse, Alexander Mc Queen était avant tout un visionnaire, doté d'un regard à des années lumières d'avance sur ses contemporains.

Alexander Mc Queen

Imprégné d'un style futuriste, au travers de ses pièces plus qu'avant-gardistes, il n'avait de cesse de questionner l'évolution du genre humain, entre mutations morphologiques et fusion animale. Empris de toutes les valeurs qui caractérisent notre postmodernité naissante, le créateur anglais exprimait une esthétique baroque, friande de métamorphoses, de fantasmagories et d'inspiration romantique, à l'instar de son dernier show, véritable conte naturo-futuriste consacré au thème du serpent...ce sujet de l'animalité dans la mode qui me passionne tant..

(cf. Articles "L'animalité dans la mode masculine" et "Animal Luxus" publié dans Les Cahiers européens de l'imaginaire n°2: Le Luxe)

 

Laissez un commentaire

Credits: Website powered by Livod - Logo & Print by Agence Propaganda - Copyright © 2008 - 2015 Tendance Sociale.