Jeudi, 06 Février 2014 10:04

Mode masculine: qui sont les prescripteurs?

Écrit par  Emilie Coutant

Interview Emilie Coutant par Atlantico - 17/01/2014 - Fashion Week, début des défilés hommes : qui sont ceux qui décident de ce que vous allez porter l'hiver prochain

Atlantico : La Fashion Week hommes de Paris n'a même pas encore commencé que le milieu de la mode est déjà en cours de réflexion sur les collections à venir. Qui sont, précisément, ceux qui fixent les tendances de l'hiver prochain ? Comment y travaillent-ils ? Comment peuvent-ils être sûrs qu'elles marcheront ?

Emilie Coutant : En premier lieu, il y a les directeurs artistiques spécialisés dans les collections hommes comme Véronique Nichanian pour Hermès. Les coupes, les couleurs, les styles proposés par Mme Nichanian sont en effet très souvent suivis par le reste du milieu de la mode masculine. Si les directeurs de marque ou de collection peuvent proposer des tendances immédiates, ils ne peuvent pas forcément se prononcer sur les tendances sur le plus long terme. Ceci demande un travail de veille et de réflexion – et donc cela nécessite du temps.

C'est pourquoi beaucoup de marques travaillent avec des cabinets de sociologie - comme le mien - qui sont aptes à émettre des tendances sur les modes vestimentaires masculines sur le long terme (10 à 20 ans). Je suis d'autant plus sollicitée que j'ai travaillé, dans le cadre de ma thèse, sur la masculinité (Le mâle du siècle : mutation et renaissance des masculinités. Archétypes, stéréotypes, et néotypes masculins dans les iconographies médiatiques). Nous sommes capables d'avoir de l'avance sur les cabinets de tendance justement en proposant ce qui devrait marcher sur 10/20 ans en analysant les modes de consommation. Par exemple, aujourd'hui nous savons que nous sommes sur une tendance long terme visant à renouer avec la nature, l'animal, l'enfantin et le féminin. Nous remarquons alors que l'homme exprime ses facettes sauvage, barbare, juvénile et féminine cachées. Ce travail nécessite du temps, de la curiosité, des connaissances (y compris historiques et psychanalytiques), de la réflexion mais aussi de la mobilité : il faut être présent et dans les capitales de la mode et dans les zones plus reculées.

De même, les bureaux de tendance ont une capacité à flairer les engouements futurs et à élaborer des carnets de tendances pour la mode féminine. Ils sont très influents mais restent des précurseurs dans la mode masculine.

Nous ne pouvons pas être sûrs que les tendances décelées marcheront. Mais nous nous efforçons à dresser les tendances lourdes. D'ailleurs, pour qu'une marque perdure, elle ne doit pas suivre la tendance mais être créatrice de tendances en s'inspirant de tendances plus larges.

Comment est-ce que les modèles présentés à cette Fashion Week inspireront les lignes de prêt-à-porter pour la collection hiver 2015 ? Quel est le modèle opératoire de ces grandes lignes de prêt-à-porter pour "vulgariser" et "démocratiser" des pièces dessinées par de grands stylistes ?

Les défilés qui se déroulent sont largement suivis sur place ou online. Les lignes de prêt-à-porter récupèrent ensuite rapidement les grandes coupes pour leur propre collection. Ils font en fait du copier-coller. Ce phénomène du copier-coller est très visible avec les "collections capsules", ces collections éphémères reprises à outrance. Les collections capsules concernent beaucoup la mode féminine mais la mode masculine s'y met peu à peu. Toutefois, aujourd'hui, les lignes de prêt-à-porter se concentrent plus sur les styles, les allures que sur un type de vêtement.

Dans cette "vulgarisation"/"démocratisation", il faut noter le rôle des bloggeuses et bloggeurs. Ils récupèrent telle ou telle pièce qu'ils s'approprient et diffusent sur le net alors qu'ils sont suivis par d'autres internautes. En outre, ils peuvent assister ou suivre les défilés pour ensuite les décortiquer sur leur blog. Ils font partie de la minorité des gens influents dans le milieu de la mode.

D'après ce que vous observez en matière de mode masculine, quelles seront les tendances hiver 2015 ?

Je ne peux pas me prononcer sur les tendances hiver 2015 mais je peux néanmoins vous dire que les hommes s'approprient de plus en plus de tissus qui étaient jusque-là réservés aux femmes : le cuir prêt du corps, le cachemire ou les mélanges de textiles qui ne vont a priori pas ensemble (à l'instar du sportwear avec de la soie).

Aussi, il y a une tendance à la décontraction et au confort avec :

- des vêtements qui dégagent les jambes avec le costume bermuda,

- des pantalons permettant des mouvements faciles comme avec le sarouel,

- des coupes moins étroites : ils troqueront les slims pour des pantalons droits, moins prêts du corps.

Enfin, il faut faire mention des textiles intelligents/innovants, des vêtements dits augmentés capables, par exemple, de réguler la température du corps, ou encore des vêtements "lumineux" ou "connectés". Ces nouveaux textiles et modes innovantes ont été présentés lors de la superbe exposition "Futurotextiles" l’année dernière, à la Cité des Sciences.


Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/fashion-week-debut-defiles-hommes-qui-sont-ceux-qui-decident-que-allez-porter-hiver-prochain-emilie-coutant-954008.html#v8HCfcLQ0GkZhkSE.99

Mode masculine qui sont les prescripteurs? Tendance Sociale 2014. Emilie Coutant Sociologue.

Laissez un commentaire

Credits: Website powered by Livod - Logo & Print by Agence Propaganda - Copyright © 2008 - 2015 Tendance Sociale.