Lundi, 11 Novembre 2013 16:17

Le masculin mis à nu au Musée d'Orsay

Écrit par  Emilie Coutant

L’homme nu, sous toutes ses formes, et surtout sur les plus courbes. Un homme dévoilé, à la grâce exacerbée, au glabre célébré. Non pas un homme, mais DES hommes. Des masculinités révélées sous toutes ses formes. L’homme seul, l’homme viril, l’homme brut, l’homme animal, l’homme-ange, l’homme efféminé, l’homme androgyne, l’homme animal, en un mot le mâle. Mais quel mâle ?!

Cette exposition est une première dans cette mise en perspective et en questionnement de la mâle condition. L’homme nu s’expose ici sans conditions, à travers les siècles, sous le pinceau ou le regard d’artistes désireux d’ouvrir à l’identité masculine le laboratoire de tous les possibles. Sans pudeur, la nudité masculine qui a longtemps dérangée s’offre à nos regards, délicate et sublime, désinhibée et puissante. Endymion, Appolon, Hyppolite et autres Sébastiens vous invitent à pénétrer leur être intérieur et engagent une conversation philosophique sur l’esthétique du corps : sublimé, mis à mal, érotique, entre perversion et académisme, exhibé au point de faire œuvre de salubrité publique. Si le nu féminin fait encore l’objet de quelques rares résistances, le nu masculin fait encore scandale. Le Musée du Quai d’Orsay révèle une exposition majeure pour l’homme pris dans sa singularité et dans son humanité toute entière. Les œuvres choisies ici révèlent avant tout un questionnement sur ce rapport, non pas Masculin/Masculin, mais bien du Masculin au Féminin. Entre musculatures de mâles de dominants et courbes d’éphèbes androgynes, l’exposition semble tracer le chemin vers l’homme nouveau, pluriel, multiple. La question est de taille. Comment réintégrer cette richesse originelle que le rouleau-compresseur de la Modernité s’est évertué à gommer ? Les masculinités de demain sont encore à dessiner : les contours de celle-ci sont encore à découvrir ; les regards s’aiguisent et se multiplient. Une telle initiative dans le monde de l’art est à saluer. Un conseil avant le 2 janvier : allez-y !

« S'appuyant sur la richesse de son propre fonds (quelques sculptures inconnues) et des collections publiques françaises, le musée d'Orsay se donne donc comme ambition avec l'exposition Masculin/ Masculin d'approfondir, dans une logique à la fois interprétative, ludique, sociologique et philosophique toutes les dimensions et significations de la nudité masculine en art. Parce que le XIXe siècle puise au classicisme du XVIIIe siècle et que son écho résonne jusqu'à nos jours, cette exposition élargit l'horizon traditionnel du musée d'Orsay pour embrasser plus deux siècles de création, dans toutes les techniques, peinture, sculpture, art graphique et bien sûr photographie, qui [prennent] une place égale dans le parcours. »
(Source: http://www.musee-orsay.fr)

Masculin/ Masculin, Musée d'Orsay, Tendance Sociale, Emilie Coutant, 2013.

 

Masculin/ Masculin, Musée d'Orsay, Tendance Sociale, Emilie Coutant, 2013.

Masculin/ Masculin, Musée d'Orsay, Tendance Sociale, Emilie Coutant, 2013.

 

 

Masculin/ Masculin, Musée d'Orsay, Tendance Sociale, Emilie Coutant, 2013.

Masculin/ Masculin, Musée d'Orsay, Tendance Sociale, Emilie Coutant, 2013.

 

 

Masculin/ Masculin, Musée d'Orsay, Tendance Sociale, Emilie Coutant, 2013.

 

 

 

Laissez un commentaire

Credits: Website powered by Livod - Logo & Print by Agence Propaganda - Copyright © 2008 - 2015 Tendance Sociale.